Physical Address

304 North Cardinal St.
Dorchester Center, MA 02124

5 conseils pour préparer du mojito comme un barman

Organisez-vous une soirée avec des collègues ? Que vous préfériez une fête décontractée ou plutôt classe, n’oubliez pas le mojito. Connu comme étant le roi de la boisson ensoleillée, il rafraichit les festivités. À base de menthe, de rhum et de citron, il a un goût unique. Mais comment en réaliser comme un pro ?

L’histoire du mojito

Le mojito fut inventé par les Cubains dans la ville de Havane. C’est un jeune explorateur nommé Francis Drake qui en a eu l’idée lorsqu’il sirotait les feuilles de menthe afin de créer l’eau-de-vie de canne à sucre, une boisson assez proche du rhum.

Au début du XXe siècle, tout a évolué. Si au lieu du tafia, on utilisait déjà du rhum, du citron vert a été ajouté dans le but d’apporter une note acide à la boisson. Bien que le mojito soit aujourd’hui un cocktail répandu à travers le monde, il fait la fierté des Cubains.

Les techniques de base pour préparer un tel cocktail ne sont plus des secrets. Tout le monde, allant d’un barman à une maman, a le droit d’en offrir. Il suffit de suivre cette recette de mojito à retrouver sur marque-alcool.com.

Utiliser la bonne recette

La première règle pour réussir un mojito consiste à connaitre la recette originale. On nous donne souvent des astuces pour choisir les bons ingrédients, mais on néglige un peu le dosage. Pourtant, la moindre erreur comme une goutte de moins peut nuire soit à la saveur soit à la couleur de la boisson.

Pour que votre mojito ressemble à celui de Francis Drake, mélangez correctement. Pour 5 cl de rhum, utilisez 2 cl de jus de citron, 8 feuilles de menthe fraîches et 2 c à café de sucre. Quant à l’eau gazeuse et les glaçons, tout est permis !

Si possible, procurez-vous une machine à glaçons dotée d’un système de refroidissement de qualité. Le but est que vos convives puissent tout gérer à leur guise. Eh oui, certains vont aimer les boissons bien (trop) glacées alors que d’autres non.

Préférer le « fait maison »

On voit au supermarché du mojito en poudre. En opter vous épargne à priori les préparations onéreuses vous empêchant de vous consacrer à la décoration ou à l’animation. Mais notez que le goût ne sera pas si satisfaisant. Si vous voulez faire plaisir à vos convives, rien ne remplace un produit frais. Et cela, même si vous allez inviter 50 personnes chez vous.

S’équiper des meilleurs ustensiles

La préparation du mojito ne semble pas si complexe. Inutile d’être barman ou barmaid pour le réussir. Procurez-vous en revanche les bons ustensiles. Pour gagner du temps, vous nécessitez un presse-citron vous aidant à récupérer le jus des agrumes, un pilon vous permettant d’écraser facilement les feuilles de menthe ainsi qu’un mélangeur.

Vous n’en disposez pas dans votre cuisine ? Préférez la méthode traditionnelle. Rien que pour le citron, vous avez la possibilité de le couper en deux, puis de piquer la chair grâce à une fourchette et de le presser à main.

Si vous tenez un bar, prenez le temps de choisir un lave-verres professionnel. Pourquoi pas un modèle équipé d’un thermostat réglable ? En fonction du type de verres que vous avez, il vous donne l’occasion d’ajuster la température du lavage.

Choisir des produits frais

Si le mojito en poudre n’est pas recommandé, les produits surgelés, non plus n’en valent pas la peine. Pour que le goût de votre boisson soit incomparable, trouvez-vous des produits frais. Évitez la menthe déjà ciselée, le jus de citron préparé…

Achetez vos ingrédients le jour même de la fête pour ne pas les conserver dans le congélateur. Assurez-vous que les feuilles de menthe soient non flétries et que l’agrume soit assez mou.

Privilégier le rhum cubain

Le mojito étant lui-même originaire du Cuba, rendez honneur à cette île en choisissant le rhum cubain. Ce dernier a été fabriqué à partir d’une mélasse locale. Fermenté pendant plus de 24 h, ses arômes sont ultra-concentrés. Existant en plusieurs versions : brun, vieilli ou ambré, il vous permet en plus de préparer une boisson exquise.

De même, pour la menthe, si vous en trouvez, préférez la menthe poivrée. Quant à la décoration, n’abusez pas. Contentez-vous de mettre 2 pailles sur la boisson, l’une servira de « mélangeur », et l’autre de « conducteur ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *