• Home  / 
  • Famille
  •  /  Comment financer un 1er achat immobilier ?

Comment financer un 1er achat immobilier ?

Pour un projet de construction et même si ce projet s’envisage déjà de longue date, la question la plus embarrassante concerne toujours le moyen par lequel il sera possible de pouvoir financer en totalité ou partiellement un projet immobilier.

Pour les moyens de financement, il faut donc connaître les différents moyens possibles.

Pour un projet immobilier : le crédit immobilier

Parmi les solutions de financement pour un projet immobilier on trouve le crédit immobilier.

Mais dans une recherche de financement, il est normal de chercher le meilleur taux pour l’emprunt envisagé. Les offres ne manquent pas, entre crédit immobilier et les offres bancaires, il va donc falloir comparer les offres.

Le plus souvent et en moyenne, le taux bancaire oscille entre 2,30 et 2,50% (hors assurance) sur une durée de 15 ou 20 ans, par contre un apport personnel important est nécessaire.

Le plus souvent pour les emprunts, un apport est toujours sollicité.
Pour les plus jeunes qui sont aidés par leur famille et, selon la loi des finances qui a renforcé la fiscalité avantageuse pour les donations entre parents et enfants, ces mesures prises facilitent ainsi et encouragent l’aide des parents envers leurs enfants pour l’acquisition d’un premier logement.

Mais si vous n’êtes pas dans les cas évoqués précédemment, il convient donc de se tourner vers des moyens de financements plus spécifiques.

Autres moyens de financements spécifiques

Pour financer un premier achat immobilier, le prêt à taux zéro (PTZ) est une autre option intéressante.
Ce prêt permet de pouvoir financer un emprunt s’élevant jusqu’à 89.700€ et ce, sans intérêt, pour l’achat d’un logement neuf ou un bien à rénover dans une commune rurale.

Mais, il faut savoir que seulement 26 % maximum sur le projet immobilier ne peut être financé par le prêt à taux zéro (PTZ), voilà pourquoi il faut connaître également le prêt accession sociale (PAS) plafonné par les pouvoirs publics à un taux de 3,10 %, qui lui permet de financer entièrement un projet.
Par ailleurs, et en plus de ces prêts évoqués plus haut, il existe aussi des taux inférieurs pour des prêts qui peuvent être proposés par des banques. De nombreux petits prêts peuvent aussi aider à débloquer un projet immobilier, c’est le cas du prêt action logement (PEA) ou encore des crédits qui peuvent être également proposés par des collectivités locales ou des mutuelles.

Pour les primo-accédants

Les primo-accédants à la propriété peuvent aussi compter, selon conditions, de taux avantageux.
Plusieurs zones sont concernées et déterminées par l’Agence nationale de rénovation urbaine qui ouvrent ainsi aux primo-accédants, selon condition de revenu, un taux de 5,5 % au lieu de 20 %. L’acheteur doit verser, lors de l’achat, une partie de la TVA économisée, ces offres peuvent s’avérer très avantageuses et méritent donc un certain intérêt. Les promoteurs réduisent ainsi leurs coûts de construction, également la taille des logements, ce, pour cibler les primo-accédants et offrir ainsi plus de facilité à l’acquisition d’un premier logement.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à demander conseil à votre agence immobilière.

Click here to add a comment

Leave a comment: